Finger fucking & fisting

Le fingering consiste à rentrer tes doigts dans le cul, le vagin ou le trou frontal de la personne avec qui t’es, alors que le fisting consiste à rentrer ton poing au complet.

 

Sache que ces deux pratiques présentent un risque négligeable de transmission du VIH en l’absence de coupures ou de plaies sur les mains ou l’anus. Toutefois, si elles sont mal pratiquées, il peut résulter des dommages aux tissus anaux et vaginaux.

Certaines précautions aident à les rendre encore plus sécuritaires. Assure-toi que tes ongles sont coupés pour éviter de blesser l’autre. Le port d’un gant est recommandé.  Aussi, si tu as du sexe à plusieurs, la même règle s’applique à tout coup : « Tu changes de trou, tu changes de gant ». Changer de gant te permet d’éviter la transmission d’infections entre tes partenaires.

Côté lubrifiant, n’hésite pas à en mettre et en remettre, surtout pour le fisting ! La graisse est souvent utilisée par les adeptes de fisting parce qu’elle dure plus longtemps. Sinon, un lubrifiant à base d’huile est aussi recommandé. Les gants et les condoms en latex ne sont pas compatibles avec ces deux types de lubrifiants, donc opte pour des condoms et des gants en polyuréthane. Sinon, gants et condom en latex et lubrifiant à base d’eau font bon ménage.

Une autre règle d’or serait : « tu changes de trou, tu changes de pot de lube ». Prendre du lube dans un pot commun pour différents partenaires présente des risques de contamination croisée. Si tu prévois un trip en gang, demande à chacun d’apporter son pot ou prépare autant de pots qu’il y a de mecs.

Un dernier élément important est de respecter le rythme de la personne qui se fait fister. La communication est de mise !