pratiques sexuelles prévention vih itsss

SEXE ET CONSOMMATION

T’aimes baiser sur les drogues (trip pnp ” party and play “, longue session, slam, chemsex, etc.).

Tu les aimes parce qu’elles te rendent plus cochon, moins timide, prolongent le désir et augmentent l’intensité de l’orgasme. 

Baiser sur les drogues peut en effet te procurer de bonnes sensations sur le moment. La drogue affecte ta perception de la réalité. Sous l’effet de drogues, tu pourrais mal évaluer un risque d’infection au VIH. Tu pourrais dépasser tes limites ou ne pas ressentir la douleur. Si le pnp t’amène à tester des activités plus hard, la muqueuse de ton anus pourrait s’abimer sans t’en rendre compte. Une muqueuse abimée est une porte d’entrée et de sortie pour le VIH et d’autres ITSS. Un bon moyen pour préserver ton cul est de mettre BEAUCOUP de lubrifiant.

Pour un plan chem plus sécuritaire :

  • Informe-toi d’abord sur les drogues et leurs effets, y compris les mélanges
  • Planifie la quantité de chacune des drogues que tu souhaites prendre pour réduire les risques de badtrip ou de surdose
  • Apporte ton matériel de consommation (aiguille, paille, pipe, filtre, etc.) et ne le partage pas
  • Si tu vas dans un party longue session pour la première fois, vas-y accompagné d’un ami
  • Prends le temps de réfléchir à tes désirs, à tes limites, et aux stratégies que tu souhaites mettre en place une fois le moment venu. N’oublie pas que la drogue risque d’affecter ton jugement
  • Apporte suffisamment de condoms et de lubrifiant ou assure-toi d’avoir pris tes doses de PrEP ou de traitement VIH
  • Si tu n’utilises pas le condom ni la PrEP, prévois d’autres stratégies de réduction des risques
  • Si t’es un adepte du fisting, prévois aussi des gants et du lube en quantité suffisante
  • Change de condom ou de gant à chaque fois que tu changes de trou et prévois un pot de lube différent pour chaque partenaire
  • D’un point de vue de santé globale, hydrate-toi et urine régulièrement, et oblige-toi à manger ici et là

Tu peux aussi consulter le dépliant Conseil santé pour un Sex Party, fait par la Direction régionale de santé publique de Montréal en partenariat avec RÉZO et ACCM.

La PrEP est fortement recommandée dans ce contexte puisque tu peux la prendre avant de commencer ton trip. Tu devras penser à la prendre pendant aussi. Si elle est prise comme prescrite, la PrEP est une méthode de prévention hautement efficace contre le VIH, mais pas contre les hépatites ou d’autres ITSS.

En fonction des drogues consommées ou mélangées et de la fréquence de tes trips, ta conso pourrait affecter ton corps et ton moral, nuire à ta vie sociale ou professionnelle. Si tu te questionnes sur ta consommation, il existe des ressources et des intervenants pour t’accompagner sans jugement ni obligation d’arrêter de consommer.

Consulte la carte pour trouver l’organisme communautaire le plus près de chez toi.

Tu vis avec le VIH?

Prépare tes doses à l’avance et trouve un moyen, par exemple, une alarme sur ton téléphone, pour te rappeler de les prendre. Les drogues et les traitements anti-VIH peuvent interagir de différentes façons. Ces interactions n’ont pas été prouvées par des études scientifiques, mais elles sont documentées par des sources fiables sur le VIH.  Attends au moins 30 minutes après la prise de tes médicaments anti-VIH avant de prendre des drogues. Prendre une petite quantité de drogue pour commencer permet de s’adapter graduellement à l’intensité des effets. Tu te poses des questions sur les interactions ? Parles-en à ton pharmacien ou ton médecin.

Hépatite C

Le virus de l’hépatite C (VHC) peut se transmettre par voie sexuelle chez les hommes qui baisent avec des hommes. Selon les données disponibles, il semblerait que la transmission peut avoir lieu lorsque de petites quantités de sang (invisibles) sont présentes. Le risque augmenterait lors de sexe hard prolongé (fisting, jouets sexuel, pénétration brutale sans condom). Des cas de transmission du VHC pourraient aussi se produire s’il y a partage des pots de lube entre les bottom (gars réceptifs, passifs). L’analyse des données de nombreuses études suggèrent que les hommes gais séropositifs seraient plus exposés au risque de contracter le VHC que les hommes séronégatifs.

L’hépatite C se transmet en partageant du matériel de consommation pour s’injecter, pour fumer, pour sniffer. Ne prête pas ton matériel. Ne prends pas celui des autres. Ne réutilise pas les seringues usagées.

Crystal meth (Tina, Ice, T)

Tu fais des longs trips sur le Tina ou t’aimerais l’essayer? Il est important de savoir que cette drogue est très puissante et peut affecter ton jugement d’une manière totalement différente que les autres drogues. Tripper sur le Tina, c’est souvent être prêt à essayer des trips que tu n’aurais pas essayés autrement. Par exemple, un top voudra se faire enculer sur le crystal. D’autres voudront absolument se faire fister ou pisser dessus. Bref, la méthamphétamine fait en sorte de repousser tes limites comme jamais auparavant.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas se préparer à l’inattendu? Si tu te fais enculer par plusieurs, quelles seront tes stratégies pour réduire les risques d’infection? Avant de commencer, procure-toi tout ce qui pourrait t’aider à réduire le risque d’infection au VIH et autres ITSS : condoms, gants de latex ou poly, lube, graisse, kits d’injection, etc. Tu peux commander un kit de baise adapté à tes trips à Kontak, un projet d’ACCM. La PrEP pourrait convenir pour tes sexe-party. Informe-toi et parles-en à ton médecin.

Consulte le dépliant Conseil santé pour un Sex Party de la Direction régionale de santé publique de Montréal, créé en partenariat avec RÉZO et ACCM.

Les risques de dépendances sont importants pour cette drogue et le down (paranoïa, anxiété, dépression, irritabilité, etc.) suivant sa consommation peut être particulièrement difficile à vivre.

Pour en savoir plus

Consulte le site Meth & Réalité de la Clinique médicale urbaine du Quartier Latin

Consulte la page Consommation du site Internet de RÉZO. Tu y trouveras des détails sur MonBuzz, un outil qui te permet de faire un bilan sur ta consommation d’alcool et de drogues, et les liens possible avec ta sexualité.

Consulte Le Blender, guide sur les mélanges de drogues et les risques qui en découlent de l’AQPSUD

Pour en savoir plus

Consulte :

Du moment que tu as du sexe avec des hommes,
fais-toi dépister pour le VIH et les autres ITSS au moins une fois par année.