pratiques sexuelles prévention vih itsss

Sexe vaginal et frontal

Tu baises avec des hommes cis, des hommes trans, parfois avec des femmes cis. Une personne cisgenre a une identité de genre qui correspond à son sexe biologique (ex. : on m’a attribué le sexe masculin à la naissance et j’ai le sentiment d’être un homme).

Pour le sexe vaginal ou frontal comme pour le sexe anal, utiliser une ou plusieurs méthode(s) de prévention permet de diminuer les risques de transmission, que ce soit avec un pénis en chair ou avec un strap-on. Par exemple, le condom ou la PrEP. Pense aussi qu’une femme cis ou un homme trans peut tomber enceint(e).

Voici quelques trucs :

  • Si tu passes de la pénétration anale à la pénétration frontale ou vaginale ou vice versa, change de condom à chaque fois.

  • Si tu partages tes jouets sexuels ou prothèses, mets un nouveau condom à chaque fois ou assure-toi de bien les nettoyer.

  • Si tu pratiques la pénétration après une chirurgie génitale, faire pipi après avoir reçu ou donné une pénétration ou laisser de l’espace pour l’urine au bout du condom permet de réduire les risques d’ITSS.

  • Utilise du lubrifiant en bonne quantité pour faciliter la pénétration et éviter les irritations.

  • Évite de partager les aiguilles d’injection d’hormones (ou de drogues), car partager ce matériel représente un risque élevé de transmission du VIH, de l’hépatite B et de l’hépatite C.

  • Si ton corps peut tomber enceinte (tu n’as pas eu d’hystérectomie, ton partenaire produit du sperme, tu prends de la testostérone ou pas), le condom, certaines pilules contraceptives (sans œstrogène) ou des stérilets en cuivre pourraient te convenir pour réduire les risques de grossesse.

  • Si tu as été exposé à un risque de grossesse, tu peux prendre une contraception d’urgence (pilule du lendemain) dans les 72 heures suivant la pénétration avec éjaculation

Pour en savoir plus

  • Consulte le Guide HoT, un outil destiné aux hommes trans et aux personnes transmasculines du Québec qui ont des relations sexuelles et/ou affectives avec d’autres hommes (gais ou bis). Créé par l’organisme RÉZO.
  • Tu peux aussi consulter le guide PRIMED2, fait en Ontario pour les hommes trans qui aiment les hommes.
  • Contacte ASTTeQ, Action Santé Travesti(e)s & Transexuel(le)s du Québec.

 

Si tu aimes baiser avec des femmes cis ou des hommes trans, voici de l’information sur le sexe vaginal, frontal et anal.

 

Tu as sûrement entendu dire que, sans condom, la pénétration frontale ou vaginale représente moins de risques pour le VIH que la pénétration anale. Dans les faits, il suffit d’une fois. Le virus peut être présent dans les sécrétions frontales ou vaginales de ta ou ton partenaire et entrer dans ton corps par l’ouverture du pénis. Les femmes cis et les hommes trans ont des activités sexuelles variées qui peuvent aussi les exposer à des risques d’infection au VIH ou aux autres ITSS. Parles-en avec tes partenaires.

  • Le condom est toujours un excellent moyen de protection contre le VIH et les autres ITSS, en plus de prévenir une grossesse non désirée.

  • Respecte le rythme de ta partenaire (être à l’écoute, communiquer) pour éviter les saignements ou les micro déchirures du vagin ou de l’anus.

  • Utilise des gants pour éviter que des virus ou des bactéries passent par les saignements, le sang menstruel, les sécrétions vaginales, anales, les plaies ou les coupures (sur les doigts ou les mains).

  • La prise d’hormones (comme la testostérone), la ménopause et d’autres situations peuvent assécher le trou frontal ou le vagin. Utilise un lubrifiant compatible avec le condom ou les gants que t’utilise. N’hésite pas à en mettre et à en remettre !

  • Utilise du lubrifiant en bonne quantité pour la pénétration anale pour faciliter la pénétration et éviter les irritations ou blessures. Pour éviter les risques de transmission de virus ou de bactéries, ne partage par le lubrifiant entre les trous / partenaires.

Si tu pratiques le retrait avant d’éjaculer pour éviter qu’elle tombe enceinte, le risque de grossesse est tout de même présent, parce que ton précum contient des spermatozoïdes. Parles-en à ta partenaire pour savoir si elle utilise déjà une méthode de contraception (telle la pilule contraceptive ou le stérilet). Dans tous les cas, le condom offre la meilleure protection à la fois pour prévenir les grossesses, le VIH et les autres ITSS.

Si ta partenaire vit avec le VIH et ne prend pas de traitement ou n’a pas une charge virale indétectable, la PrEP peut être un bon moyen de te protéger contre une infection au VIH. Si tu es séropositif et ta partenaire séronégative, un traitement anti-VIH efficace peut diminuer ta charge virale jusqu’à un niveau où le VIH ne se transmet plus sexuellement. Parles-en à ton médecin.

Si tu as occasionnellement ou régulièrement des relations vaginales non protégées, il est recommandé de se faire dépister régulièrement.

Du moment que tu as du sexe avec des hommes,
fais-toi dépister pour le VIH et les autres ITSS au moins une fois par année.