Dépistage-PrEP-charge virale-prévention ITSS et VIH

La charge virale ou i=i

En présence d’un traitement VIH efficace, il n’y a pas de transmission sexuelle possible. Cette affirmation est aussi connue comme “ Indétectable = Intransmissible ” ou ” I = I “.

Pour comprendre, voici quelques notions.

La charge virale représente la quantité de VIH dans le sang d’une personne séropositive. Plus la charge virale est élevée, plus le risque de transmission augmente. Plus la charge virale et faible, plus le risque de transmission diminue. Les médicaments anti-VIH font diminuer la charge virale.

On dit que la charge virale est indétectable lorsque la quantité de VIH est vraiment basse, c’est-à-dire en-dessous de 200 copies par millilitre de sang. Et lorsque le charge virale est indétectable et le reste, après quelque temps, le VIH ne se transmet pas sexuellement. Il est donc intransmissible.

Une personne vivant avec le VIH, qui prend un traitement anti-VIH efficace et qui maintient une charge virale indétectable, ne transmet pas le VIH à ses partenaires sexuels.

Pour confirmer une charge virale indétectable, trois conditions s’appliquent :

  1. Prendre un traitement anti-VIH comme prescrit (ne pas oublier de doses)
  2. Faire mesurer la quantité de virus (charge virale) dans le sang, de 2 à 3 fois par année
  3. S’assurer que la charge virale continue d’être indétectable (en-dessous de 200 copies par millilitre de sang)

Les autorités québécoises de la santé n’ont documenté aucun cas de transmission sexuelle du VIH pour les relations orales, anales ou vaginales, si les trois conditions sont remplies. Par contre, le traitement anti-VIH ne te protège pas des autres ITSS.

Adapter ses pratiques sexuelles

Tu désires adapter tes stratégies de sexe sécuritaire en tenant compte de ta charge virale ou de celle de ton ou tes partenaires séropositifs? Voici quelques éléments à aborder ensemble :

  • À quand remontent vos derniers tests de dépistage du VIH et des autres ITSS?
  • Est-ce que les traitements anti-VIH sont pris tel que prescrit?
  • Est-ce que le niveau de la charge virale a été mesuré et confirmé indétectable (en-dessous de 200 copies par millilitre de sang) 2 fois de suite durant une période de 4 à 6 mois?

Dans tous les cas, s’entendre clairement avec ton ou tes partenaires est la meilleure façon de négocier ses pratiques.

Si la charge virale est détectable

Une charge virale détectable (plus de 200 copies par millilitre de sang) augmente le risque de transmission du VIH. Dans ce cas, des stratégies comme le condom ou la PrEP peuvent être utilisées. Sinon, des pratiques sexuelles à moindre risque comme le sexe oral ou la masturbation sont aussi appropriées.

Je suis séronégatif

Peut-être que tu as vu des gars s’afficher « indétectable » sur les sites ou les applications de rencontre? En général, les gars indétectables s’affichent indétectables, le disent d’emblée à leur partenaire ou leur confirme si on leur demande. Même si le niveau de charge virale de ton ou tes partenaires est incertain, il existe d’autres moyens de prévention hautement efficaces comme le condom ou la PrEP.

Un élément important à considérer si tu vis avec le VIH

Au Canada, une personne vivant avec le VIH doit dévoiler son statut à un partenaire sexuel avant une relation sexuelle, sinon elle peut faire l’objet d’une plainte et être poursuivie au criminel. Cependant, il ne devrait pas y avoir de poursuite si ta charge virale :

  • est faible (sous 1 500 copies / ml de sang) et qu’un condom est utilisé lors de la relation sexuelle
  • est inférieure à 200 copies / ml de sang et testée en laboratoire aux 4 à 6 mois (donc de 2 à 3 fois par année)

Pour plus d’information, consulte la section Criminalisation de l’exposition au VIH sur le site web de la COCQ-SIDA.

Du moment que tu as du sexe avec des hommes,
fais-toi dépister pour le VIH et les autres ITSS au moins une fois par année.